• Admin

Un nouveau conservatisme en quête de représentation politique

Source



Source image

Mark Lilla étudie notre nouvelle nouvelle droite...

Un article est consacré à la France, dans la New York Review of Books qui vient de paraître. Et – surprise – il n’y est pas question des Gilets Jaunes…


En effet, il est signé Mark Lilla. Il faut toujours prendre au sérieux ce qu’écrit cet universitaire américain sur notre vie intellectuelle hexagonale. C’est un fin connaisseur de notre histoire des idées, et la distance qu’il conserve envers l’actualité hexagonale lui donne le recul qui nous manque trop souvent, à nous. Nous qui avons trop le nez dans le guidon pour bien apprécier les courants de fond, surtout lorsqu’ils ne correspondent pas aux clivages idéologiques qui nous sont familiers. Or, comme le montre, entre autres, la crise des Gilets-Jaunes, notre système des partis politiques peine à suivre les mouvements de qui agitent en profondeur la société. Il continue à retarder.


L’article signé par Mark Lilla est intitulé Two Roads for the New French Right (Deux voies pour la droite nouvelle française). Il y braque le projecteur sur un courant intellectuel trop peu et trop mal analysé, à ses yeux, par nos observateurs qualifiés. « Ces journalistes, écrit-il ainsi, ont eu des difficultés à imaginer qu’il puisse exister une troisième force qui ne soit représentée ni par les partis de l’establishment, ni par les populistes xénophobes. » « La gauche a la vieille et mauvaise habitude de sous-estimer ses adversaires. » Entre le néo-gaullisme, qui mêle curieusement, aux yeux de cet Américain, un sens très fort de l’Etat et une acceptation de la mondialisation et le Rassemblement national – « la droite de Dien Bien Phu », comme il l’appelle, existerait un conservatisme intellectuel nouveau, qui se chercherait une traduction politique.


Selon Mark Lilla, c’est de la Manif pour tous de  2013 qu’il faudrait partir. En faisant descendre dans la rue 300 000 personnes, surtout des jeunes, les opposants au mariage pour tous ont fait prendre conscience de leur existence - et de leur nombre - à des personnes qui partageaient une même inquiétude centrale : le risque que l’extension continuelle des droits individuels ne sape la cohésion de la société ; que le libéralisme culturel et le libéralisme économique.


Lire la suite sur : https://www.franceculture.fr/emissions/le-tour-du-monde-des-idees/le-tour-du-monde-des-idees-du-jeudi-10-janvier-2019

0 vue

© 2023.

Créé avec Wix.com

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - White Circle
  • Twitter - White Circle
  • YouTube - White Circle
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now