• Admin

Ukraine: solidarité orthodoxe après les nouvelles attaques d'éléments radicaux

Mis à jour : 19 mars 2018

Source


01.03.2018 par Jacques Berset, cath.ch

Après les nouvelles attaques d’éléments radicaux ukrainiens contre l’Eglise orthodoxe canonique affiliée au Patriarcat de Moscou, diverses Eglises orthodoxes européennes ont exprimé leur soutien au métropolite Onuphre de Kiev et de toute l’Ukraine.

Les Eglises orthodoxes se sont déclarées solidaires du diocèse de Lvov (Lviv) de l’Eglise orthodoxe ukrainienne après l’incendie volontaire de l’église Saint-Vladimir, commis par des “éléments nationalistes radicaux” le 3 février 2018.

Conflit monté de toutes pièces

Le 28 janvier 2018, des représentants des forces nationalistes avaient mis sur pied un piquet à côté de l’église Saint-Vladimir, exigeant qu’elle soit démontée. Le diocèse de Lvov de l’Eglise orthodoxe d’Ukraine avait alors souligné que l’église avait été construite légalement et que le conflit était monté de toutes pièces, dans un seul but de provocation. L’édifice a été partiellement incendié. Le revêtement de la toiture, le plancher en bois sur une surface de 100 m2 et des objets liturgiques ont été détruits.

“Les crimes commis au nom de la religion sont certainement des crimes contre la religion”, écrit le patriarche Bartholomée à l’archevêque Philarète de Lvov et de Galicie. Le primat de l’Eglise orthodoxe de Constantinople a souligné que toute manifestation de violence dirigée contre une maison de prière ne faisait que renforcer la tension et la division.

“Immonde profanation de la maison de Dieu”

De semblables actes de violence “démontrent clairement combien sont destructrices et dangereuses les idéologies politiques privées du message salutaire du Nouveau testament, qui nous a délivrés des idéaux athées et proclame qu’en Christ il n’y a ni Juif, ni Grec, ni esclave, ni homme libre, ni homme, ni femme, car tous vous ne faites qu’un dans le Christ Jésus (Ga 3, 28)”.

Le patriarche Néophyte de Bulgarie a également envoyé une lettre exprimant sa compassion. Le message qualifie les actes des incendiaires “d’action immonde de profanation de la maison de Dieu”. “L’incendie d’une église est essentiellement un acte anti-chrétien, commis dans le but de semer l’hostilité et la haine entre les citoyens ukrainiens”. Le patriarche Néophyte condamne catégoriquement ce “méfait barbare” et s’est adressé aux organes compétents de l’Ukraine pour les appeler à s’opposer de toutes leurs forces à de semblables phénomènes négatifs au sein de la société.

Lire la suite sur : https://www.cath.ch/newsf/ukraine-solidarite-orthodoxe-apres-les-nouvelles-attaques-delements-radicaux/


0 vue

© 2023.

Créé avec Wix.com

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - White Circle
  • Twitter - White Circle
  • YouTube - White Circle
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now