• Admin

Schisme orthodoxe et services secrets

Source


source image


Alors que les chrétiens orthodoxes russes et ukrainiens s’entretuent au Donbass, Bartholomée, patriarche de l’Église orthodoxe, a reçu Cyril, patriarche de Moscovie et de toutes les Russies. Au cours de l’entretien, on leur a proposé de se désaltérer, mais les services secrets russes veillaient.

La rencontre entre les deux patriarches a eu lieu à Istanbul le 31 août. Au cours de l’entretien, on leur a porté sur un plateau deux verres d’eau. Cyril a tendu son bras pour en prendre un, mais une main attentive a retenu la sienne. Cyril a reposé ce verre et a pris le second. Le serviteur, à la carrure de lutteur et muni d’une oreillette, a ensuite proposé sans succès l’autre verre d’eau à Bartholomée. Il est reparti en coulisse avec le breuvage boudé par tous les ecclésiastiques présents. Un civil muni d’un microphone observait la scène. Tous ces hommes sont membres du Service fédéral de protection russe. Il s’agit  d’un organe chargé de la protection de la présidence et du gouvernement russes. Il lui est également confié la protection du patriarche de l’Église orthodoxe russe Cyril, aussi surprenant que cela paraisse puisqu’officiellement en Russie l’État et l’Église sont séparés. Ces hommes sans exception sont membres des services secrets russes. Étant donné que les hommes de Cyril étaient de service, on aurait pu penser que par politesse ils auraient commencé à présenter les verres d’eau à Bartholomée. Non ! Ils ont servi Cyril en premier. Ce dernier a pu choisir le verre indiqué, quant à Bartholomée, il a refusé le seul qui lui a été présenté.

Il était temps que les pontes orthodoxes se rencontrent, car ils ont depuis longtemps un sérieux différend. Le lendemain, une décision devait être prise par le synode de l’église orthodoxe de Constantinople, mais au dernier moment la réunion a été reportée au 10 octobre. À l’ordre du jour : la création d’une église ukrainienne indépendante.

Officiellement, Cyril n’a pas dit un mot sur le sujet. Mais chacun a compris que sa visite précipitée avait pour raison ce thème majeur qui sera en discussion dans une réunion à laquelle il ne participera pas, et sur laquelle de toute évidence il veut influer.

Le patriarcat de Moscou et de toutes les Russies revendique son statut impérial qui lui prévalait avant l’indépendance de l’Ukraine sur les terres soviétiques. En novembre 1991, une partie du clergé ukrainien a exigé un statut autocéphale. Avec l’indépendance de l’Ukraine, un schisme est apparu avec l’apparition de deux organisations juridiques économiquement séparées en Ukraine. Il a été créé l’église orthodoxe ukrainienne du Patriarcat de Kiev. Elle n’est pas reconnue par les églises orthodoxes canoniques. Son métropolite Filaret a convoqué un conseil des évêques pour demander au Patriarcat de Moscou son indépendance canonique complète. Moscou a refusé.

En juin 1992, le Conseil des évêques de l’Église orthodoxe russe a décidé de priver le métropolite Filaret de ses titres et de tous ses pouvoirs de prêtrise. Filaret a réfuté cette décision. Il a déclaré la création d’une Église orthodoxe autocéphale ukrainienne du Patriarcat de Kiev. Filaret a tenté sans succès de la faire reconnaître par le Patriarcat de Constantinople. Ce dernier ne reconnaît que le métropolite de Kiev fidèle à Moscou. Filaret a le soutien des nationalistes et des autorités ukrainiennes. Il dispose de la cathédrale « Vladimir » à Kiev.

Le 21 février 1997, le Conseil des évêques de l’Église orthodoxe russe a excommunié Filaret et lui a jeté l’anathème.

Cette affaire religieuse a également son aspect économique et politique. Le patriarcat de Moscou possède 12 669 paroisses en Ukraine. L’Église orthodoxe ukrainienne du Patriarcat de Kiev n’en dispose que de 5.114. La reconnaissance du statut autocéphale à l’Église orthodoxe ukrainienne du patriarcat de Kiev confirmerait ses droits sur les biens de l’Église orthodoxe russe du patriarcat de Moscou en Ukraine.

Lire la suite sur : https://blogs.mediapart.fr/pierre-haffner/blog/030918/schisme-orthodoxe-et-services-secrets


Analyse d'alphaomega :


Les allégations sont très graves et la vidéo troublante.

Plusieurs points méritent toutefois d'être soulevés.


-Pourquoi la Russie mènerait une opération aussi périlleuse d'une façon aussi peu discrète devant les caméras ?

-Vu le regain de popularité de la Russie sur la scène internationale après une coupe du monde réussie, pourquoi prendre un tel risque ?


A savoir que l'auteur de cet article est un syndicaliste engagé et fermement opposé à la politique de Poutine, sa biographie parle d'elle-même.

Il n'est donc pas étonnant que la simple proposition d'un verre d'eau devienne source de fantasme pour lui.




12 vues

© 2023.

Créé avec Wix.com

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - White Circle
  • Twitter - White Circle
  • YouTube - White Circle
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now