• Admin

Révolution bolchevique : la douloureuse mémoire des Russes blancs

Mis à jour : 19 mars 2018

Source


ANALYSE - Après 1917, près d'un million et demi de Russes ont fui leur pays, dont près de 400.000 en France. Cent ans après, leurs descendants tentent de reconstruire une mémoire commune. Tâche difficile qui se heurte aux représentations parfois contradictoires qu'ils ont de la Russie postsoviétique.

Assis dans le canapé de son salon, où une vieille icône russe rappelle ses origines familiales, l'historien et haut fonctionnaire Alexandre Jevakhoff décrit avec une précision chirurgicale les méandres des révolutions de 1917 -février et octobre- et les déboires de ceux qui s'y opposèrent, les «Blancs».

» LIRE AUSSI - Révolution de 1917: un siècle après, les Russes blancs n'oublient pas

Avec son calme et sa distance, cet énarque, inspecteur général des Finances, a le grand mérite de s'en tenir aux faits, loin des grandes envolées lyriques, certes agréablement romanesques mais peu pédagogiques, sur les tribulations de princes russes, devenus chauffeurs de taxi dans leur exil à Paris ou à Nice. Un mérite de clarté qui a son revers, car à l'écouter, on oublierait presque que les discours historiques autour de cette année 1917 sont l'objet de passions dévorantes, qui divisent profondément les descendants de l'émigration.

Lire la suite sur : http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2017/11/06/31003-20171106ARTFIG00334-revolution-bolchevique-la-douloureuse-memoire-des-russes-blancs.php


© 2023.

Créé avec Wix.com

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - White Circle
  • Twitter - White Circle
  • YouTube - White Circle
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now