• Admin

Résumé du Concile de l’Eglise ukrainienne

Source



Le Concile s’est tenu le 27 mai 2022 à Kiev.

Le Concile a décidé d’introduire dans la Charte sur la gestion de l’Eglise d’Ukraine des dispositions sur son indépendance – conformément à la Charte d’indépendance qui lui a été accordée le 27 octobre 1990.


Le Concile a également condamné la guerre et exprimé son désaccord avec la position du patriarche Cyrille par rapport à la guerre en Ukraine, il a déterminé les conditions d’un dialogue plus approfondi avec l’Eglise d’Ukraine PC, Le Concile a rendu un jugement sur la confection de la myrrhe par l’Église orthodoxe ukrainienne, souligné la nécessité d’un soutien pastoral pour des millions de réfugiés ukrainiens à l’étranger.

Les décisions du Concile doivent encore être comprises et commentées, mais nous voulons préciser comment tout s’est passé le 27 mai 2022.


Allocution du Primat


La réunion a commencé par une intervention de Sa Béatitude le Métropolite Onuphre. Le primat a lu un rapport sur l’état actuel de l’Église orthodoxe ukrainienne – sur les défis et les difficultés que nous rencontrons, sur la guerre, sur la façon dont l’Église aide le peuple ukrainien dans cette guerre.

En priant pour nos défenseurs , nous collectons de l’aide humanitaire pour les victimes, pour les réfugiés. Comment nous les accueillons ? Comment nos temples ont servi d’abris anti-bombes . Comment l’Église aide l’armée en organisant des collectes de fonds pour l’équipement, la nourriture, etc .

Le primat a également évoqué les persécutions qui ont lieu dans de nombreuses régions d’Ukraine, où l’on tente même d’interdire légalement la compétence de l’Église orthodoxe ukrainienne sur un vaste territoire.


Après cela, Sa Béatitude a déclaré que tous ces défis et difficultés dans les conditions de l’agression militaire de la Fédération de Russie ont provoqué une vive réaction parmi les croyants, et qu’il n’est plus possible de vivre comme nous avons vécu. Mgr Onuphre reçoit de nombreux appels avec des demandes de réponse à ces défis, car la société identifie l’Eglise d’Ukraine avec Moscou, aux actions ou inactions du patriarche Cyrille, et aux diverses déclarations du clergé russe. Ces demandes viennent en grand nombre.

Sa Béatitude le métropolite Onuphre a noté que toutes ces lettres ont été personnellement lues et traitées par lui. Il a rassemblé un dossier dans lesquels les gens demandent l’autocéphalie et la plaine indépendance de l’Église ukrainienne, dans le second – ceux dans lesquels les gens veulent laisser le statut de notre Eglise inchangé. Et dans le premier dossier, le nombre des lettres est plusieurs fois supérieur à celui du second.

Par exemple, le primat a lu à hôte voix l’appel du clergé du diocèse de Kiev lancé deux semaines après le début de la guerre.

Il y avait aussi un troisième dossier – avec des lettres dans lesquelles les gens écrivaient qu’ils faisaient pleinement confiance au Mgr Onuphre.

Interventions des participants

Après cela, la parole a été donnée aux évêques diocésains.


Tout d'abord, à ceux qui se trouvent dans les territoires touchés par les hostilités. Les évêques des diocèses de l'Est et de Crimée, ces territoires ukrainiens qui  sont  encore contrôlés par  les russe et pas par les autorités ukrainienne, ils ont parlé par liaison vidéo. Essentiellement, ils ont exprimé l'opinion qu'ils ne veulent pas  changer le statut de  notre Eglise,  ce statut  convient à tous.

Le métropolite, qui dirige l’une des régions de l’Est de l’Ukraine, a noté que dans son diocèse, les voix du clergé étaient divisées en deux : ceux qui sont pour et ceux qui sont contre le changement de statut.


Il a été proposé que l’assemblée actuelle des évêques, du clergé et des laïcs devienne une Concile. De plus, sa composition est complète. Il y avait aussi un argument selon lequel nous-mêmes à Kiev devons confectionner de la myrrhe, car il n’y a plus de lien avec Moscou, mais la myrrhe est nécessaire. De plus, avant la révolution de 1917 à Kiev, on brassait de la myrrhe, et cette tradition n’a été interrompue qu’à la suite d’événements révolutionnaires.

Après Sa Béatitude donna la parole au clergé. Des prêtres des diocèses de Sarny, Vinnitsa, Chernivtsi, Lvov, Bila Tserkva, Odessa, Ovruch, Suomy, Ivano-Frankivsk, Kamenetz-Podolsk ont ​​pris la parole.


Lire la suite sur : https://parlonsorthodoxie.wordpress.com/2022/05/30/le-concile-de-leglise-ukrainienne-et-ses-decisions/



31 vues0 commentaire