• Admin

Message de Pâques du patriarche Cyrille de Moscou et de toute la Russie

Source

Par Jivko Panev - 8 avril 2018


Bien-aimés dans le Seigneur archipasteurs, vénérables prêtres et diacres, pieux moines et moniales, chers frères et sœurs,

D’un cœur empli de la joie lumineuse du Sauveur relevé du tombeau, je vous salue tous de ces mots vivifiants, et vous adresse mes vœux pour la fête des fêtes, la Pâque du Seigneur.

En ce jour, nous sommes appelés au festin de la foi, au grand triomphe de l’esprit. Le Fils unique de Dieu, venu dans le monde, a souffert Sa passion, est mort sur la croix et, par, la Volonté du Père céleste, s’est relevé victorieux du tombeau ! Jésus est ressuscité, et la mort a été engloutie dans la victoire (I Co 15, 54) ! Il est ressuscité, et l’univers entier se réjouit ! Le Seigneur a anéanti l’Enfer et brisé le pouvoir du diable. Tout cela, c’est le Dieu philanthrope qui l’accomplit, pour que nous soyons pour Lui des fils adoptifs par Jésus Christ, en qui nous trouvons la rédemption, par son sang, la rémission des fautes (Eph 1, 4-5, 7).

La victoire du Christ sur la mort n’est pas seulement une réalité spirituelle, c’est une réalité physique. Le Seigneur Jésus est vraiment ressuscité dans Son corps pour le salut de tous les hommes. Dans Sa résurrection, la mort a perdu sa dimension irréversible, et elle est devenue naissance à la vie éternelle pour ceux qui ont cru au Christ, porte ouvrant le chemin du ciel, du Royaume de Dieu.

Ce n’est pas pour rien que les martyrs pour le Christ supportaient courageusement toutes les souffrances. Autrefois, même les plus grands justes pleuraient les morts, comme s’en étant allés à la perdition ; depuis la résurrection du Seigneur Jésus, la mort ne fait plus peur. Selon le mot remarquable de saint Athanase le Grand, désormais tous ceux qui croient au Christ la foulent aux pieds comme une chose qui ne compte pas (…) car ils savent vraiment que s’ils meurent, ils ne périssent pas, mais vivent et deviennent incorruptibles grâce à la résurrection (Homélie sur l’Incarnation du Verbe de Dieu et sur Sa manifestation dans la chair). Les nouveaux martyrs de l’Église russe en ont donné un exemple éclatant, ne craignant pas de revêtir les couronnes du témoignage de la foi pendant les persécutions du XXe siècle.

Aujourd’hui, alors que le monde devient de plus en plus semblable au riche insensé de la parabole évangélique (cf Lc 12, 16-21), alors que le confort, la réussite et la longévité font office de principales valeurs de l’existence humaine, les disciples du Sauveur, à la suite de l’apôtre Paul, ont l’audace de témoigner : pour nous, la Vie, c’est le Christ, et la mort n’est pas la fin de l’existence. Nous disons et nous croyons ainsi car nous le savons : Dieu a créé l’âme en vue de l’éternité.

Lire la suite sur : https://orthodoxie.com/message-de-paques-du-patriarche-cyrille-de-moscou-et-de-toute-la-russie/


3 vues0 commentaire

© 2023.

Créé avec Wix.com

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - White Circle
  • Twitter - White Circle
  • YouTube - White Circle
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now