• Admin

Message de l’épiscopat de l’Église orthodoxe d’Ukraine

A l’occasion du 1030e anniversaire du baptême de la Rus’ de Kiev


Source


« Message de l’épiscopat de l’Église orthodoxe d’Ukraine au clergé, à l’ordre monastique et aux laïcs, à l’occasion du 1030e anniversaire du baptême de la Rus’ de Kiev.

Révérends pères, vénérables moines et moniales, chers frères et sœurs ! 1030 années se sont écoulées depuis le moment où le saint prince Vladimir, égal-aux-apôtres, a reçu lui-même le baptême et a amené son peuple au Christ. De là, depuis les rives du Dniepr, la foi chrétienne s’est répandue dans les terres voisines, ce dont il résulta que Kiev est devenue la « deuxième Jérusalem » et le Dniepr « le nouveau Jourdain » pour tout le monde slave oriental. Le baptême de la Rus’ a ouvert une nouvelle époque dans l’histoire de notre peuple. La lumière de la foi du Christ a changé la vie spirituelle, morale, sociale et étatique de la Rus’ de Kiev. Nos ancêtres ont connu le véritable Dieu, dont les commandements ont remplacé leurs usages païens. L’une des conséquences les plus actuelles pour l’Ukraine de l’adoption de la foi en un seul Véritable Dieu a été le renforcement de la société russe ancienne, l’unité entre les tribus entrant dans la composition de l’État kiévien. Le diocèse métropolitain de Kiev, dont l’Église orthodoxe d’Ukraine est le successeur, est devenu le fondement de cette unité. On peut dire sans exagération que c’est précisément la foi orthodoxe et l’Église orthodoxe qui ont formé l’âme de notre peuple et qui ont permis le développement de notre État. Aujourd’hui, notre Église s’est trouvée devant de nombreux défis. Au cours des derniers mois, dans la sphère de l’information de notre pays, les débats ne cessent pas au sujet de l’octroi du tomos d’autocéphalie. Nous confirmons que le statut canonique actuel de notre Église est absolument suffisant, à présent, pour accomplir fructueusement sa mission parmi son peuple. Les tentatives de changer ce statut n’amèneront qu’à la limitation des droits et libertés dont est dotée notre Église, qui dispose d’une large autonomie. En outre, ces tentatives ne remédient pas à la division, mais ne font que l’approfondir, tant dans l’orthodoxie ukrainienne que dans la société de ce pays. Cela concerne aussi la possible création en Ukraine d’une juridiction ecclésiastique parallèle. En même temps, nous observons les tentatives de forces extérieures de transformer l’Église en une composante de la géopolitique, de l’idéologie et de la sûreté d’État, ce dont on parle ouvertement dans l’espace public. De telles déclarations et de telles tentatives provoquent chez nous l’inquiétude, car cela contredit la vocation de l’Église. L’Église orthodoxe d’Ukraine se prononce pour la défense des fondements canoniques de son existence, pour la défense de ses fidèles, qui sont souvent diffamés et chassés de ses églises. Elle se prononce aussi pour la protection de la liberté interne de l’Église contre l’immixtion des forces politiques. Nous sommes convaincus que l’Église du Christ ne doit pas être un instrument entre les mains de quelque État que ce soit ou d’une idéologie politique, quelle que soit son origine. En effet, le Seigneur Jésus-Christ a fondé Son Église non pour servir les intérêts de l’empire romain, à l’époque duquel Il naquit, accomplit Sa mission salvatrice, est mort et ressuscité. Le Seigneur a fondé Son Église pour le salut des âmes humaines. En même temps, cela ne signifie pas que l’Église doive être étrangère au peuple et aux problèmes actuels que vivent des personnes réelles, la société ou l’État. L’Église orthodoxe ukrainienne enseigne aux hommes un véritable patriotisme, à savoir l’amour envers Dieu, le prochain et la Patrie. Seul un tel patriotisme peut être un sain fondement pour la consolidation de l’État. Nous regrettons le fait que les acteurs du schisme ecclésial utilisent aujourd’hui le pouvoir pour justifier et légaliser leur péché contre l’Église. Il est fâcheux que leur activité destructrice, les attaques médiatiques constantes et les calomnies contre l’Église amènent à ce dont l’apôtre Pierre avait averti: « la voie de la vérité sera calomniée à cause d'eux » (2 Pi 2, 1-2). Il en résulte que beaucoup de gens qui pourraient entrer au sein de l’Église, ne viennent pas parce qu’ils sont scandalisés par de telles actions. Nous espérons que ceux qui agissent ainsi prendront conscience des conséquences de leurs actes et cesseront de causer du tort à l’Église du Christ. Nous nous adressons également à tout le clergé de l’Église orthodoxe d’Ukraine. Chers pères et frères ! L’unité de notre Église dépend directement de nous ! Nous avons été institués pour « paître l'Église du Seigneur, qu'il s'est acquise par son propre sang » (Act. XX, 28).

Lire la suite sur : https://orthodoxie.com/message-de-lepiscopat-de-leglise-orthodoxe-dukraine-a-loccasion-du-1030eme-anniversaire-du-bapteme-de-la-rus-de-kiev/

0 vue

© 2023.

Créé avec Wix.com

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - White Circle
  • Twitter - White Circle
  • YouTube - White Circle
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now