• Admin

M.Mitrophane de Gorlovka"Nous maintiendrons l’unité de Église orthodoxe ukrainienne"

Source



Sa Béatitude le métropolite Onuphre de Kiev et de toute l’Ukraine comprend qu’il y a des diocèses qui n’approuvent pas les résolutions de l’Assemblée clérico-laïque de l’Église orthodoxe ukrainienne, ainsi que les modifications apportées aux statuts de celle-ci. Le métropolite Onuphre leur a donné sa bénédiction pour continuer leur vie ecclésiale conformément aux anciens statuts, y compris la commémoration de Sa Sainteté le patriarche Cyrille pendant les offices liturgiques. Aussi, le métropolite Mitrophane a expliqué à ses paroissiens, après l’assemblée mentionnée, que son diocèse de Gorlovka et Slaviansk maintiendrait son unité à la fois avec l’Église orthodoxe russe et avec l’Église orthodoxe ukrainienne.


Trois diocèses, ceux de Crimée et de Donetsk ont exprimé la même attitude et ont été rejoints ensuite par le diocèse de Djankoï (Crimée). Entre-temps, le métropolite Onuphre a cessé de commémorer le patriarche Cyrille en tant que son supérieur hiérarchique, mais l’a mentionné néanmoins parmi les patriarches des Églises autocéphales. Deux jours après l’Assemblée, le diocèse de Rovno a annoncé qu’il commémorerait le patriarche, mais non le métropolite Onuphre, tout en n’annonçant aucune rupture avec l’Église ukrainienne.


Le métropolite Mitrophane, s’adressant à ses paroissiens, a rappelé les travaux des différentes réunions et assemblées et a expliqué comment les résultats affectent la vie dans son diocèse, qui est situé dans la République populaire de Donetsk et a subi de graves combats. Selon le métropolite Hilarion, les diocèses situés derrière la ligne de front, dont Donetsk, Chersonèse, Izioum, Crimée, et d’autres ont été invités à participer en ligne à l’assemblée clérico-laïque.

Douze diocèses ont participé en ligne à l’Assemblée. Les intervenants ont d’abord parlé des circonstances difficiles auxquelles fait face actuellement l’Église orthodoxe ukrainienne, notamment le mouvement au sein du parlement qui tente de bannir complètement celle-ci dans tout le pays. Et, comme l’a rappelé le métropolite Hilarion, le membres du clergé de différents diocèses se sont ensuite adressés au métropolite Onuphre pour déclarer leur défiance à l’égard du patriarche Cyrille pour ne pas s’être exprimé contre la guerre.


Ensuite, le métropolite Mitrophane lui-même s’est adressé à l’assemblée, soulignant que la guerre ne continue pas depuis trois mois, mais depuis déjà huit ans. Son diocèse a souffert non seulement par les églises détruites, mais de nombreuses personnes ont été tuées et « personne qui vit ici a des doutes quant à l’origine des obus qui les ont tuées », a déclaré le métropolite.

Malgré cela, l’idée ne lui est jamais venue de suspendre la commémoration du métropolite Onuphre pour ne pas avoir appelé Porochenko ou Zelensky a cesser les combats, comme on le demande aujourd’hui au patriarche. « C’est un argument que notre peuple n’acceptera pas et pour lequel il ne donnera pas son accord, et sur la base de cet argument, nous ne pouvons exprimer notre défiance au patriarche, et si nous exprimons notre défiance au patriarche, nous devons l’exprimer d’abord à nous-mêmes », a déclaré le métropolite Mitrophane.


« Comme cela m’a semblé », poursuit le métropolite Mitrophane, la majorité de ceux qui parlaient, particulièrement les membres du clergé et les moines, dont ceux d’Ukraine centrale et occidentale, étaient opposés au changement des statuts de l’Église ». Après que chacun se soit exprimé, le métropolite Onuphre a suggéré que s’il est question de modifier les statuts, il faut alors tenir une Assemblée des évêques, et ensuite une Assemblée clérico-laïque de l’Église orthodoxe ukrainienne, qui a le droit de modifier les statuts.


Selon le métropolite Mitrophane, la majorité à voté en faveur de cette proposition, à savoir du changement de statut de la réunion, qui deviendrait une assemblée. Conformément à la procédure en vigueur, il devait y avoir d’abord une réunion du Saint-Synode qui demanderait la tenue d’une assemblée épiscopale qui fixerait les questions discutées à l’assemblée clérico-laïque de l’Église orthodoxe ukrainienne. Ensuite, les diocèses devaient discuter les questions et élire les délégués envoyés à l’Assemblée clérico-laïque, dans le cadre de laquelle les modifications aux statuts peuvent être effectuées.


Le métropolite Mitrophane a souligné que tout cela s’est déroulé en mode « express », en l’espace de quelques heures. Comme il se le rappelle, ces diocèses participant en ligne n’ont pas été impliqués dans l’Assemblée épiscopale, à la suite de laquelle les évêques ont commencé à lire à voix haute les modifications proposées aux statuts, dont le retrait de toute mention d’unité avec l’Église orthodoxe russe. Le métropolite Mitrophane a voté contre ces changements et contre le vote de défiance au patriarche. Il a souligné que s’il avait voté pour les changements et les résolutions, cela eût été une trahison de son clergé et de son peuple. « Je n’aurais pas été capable de les regarder en face et leur dire que nous ne commémorerions plus le patriarche ».


Lire la suite sur : https://orthodoxie.com/avec-la-permission-de-maintenir-les-anciens-statuts-nous-maintiendrons-lunite-de-eglise-orthodoxe-ukrainienne-declare-le-metropolite-de-gorlovka-mitrophane/

22 vues0 commentaire