• Admin

Le pape défend une unité des Églises dans la diversité

Source


Devant une délégation tchécoslovaque, le pape François a réaffirmé son désir de faire avancer le dialogue théologique catholique-orthodoxe dans un contexte de tensions avec Moscou.

Recevant, vendredi 11 mai au Vatican le métropolite Rastislav de Prešov, primat de l’Église orthodoxe tchèque et slovaque, le pape François a, dans un contexte de relations tendues entre orthodoxes, exhorté à approfondir le dialogue catholique-orthodoxe.

Rappelant la figure des saints Cyrille et Méthode qui, partis de Grèce et après un passage à Rome, évangélisèrent les terres des actuelles République tchèque et Slovaquie, François a souligné combien les deux saints « ont réussi à surmonter les divisions entre les communautés chrétiennes de cultures et traditions différentes ».

« L’unité ne signifie pas l’uniformité »

« Ils nous rappellent que l’unité ne signifie pas l’uniformité, mais la réconciliation des diversités dans l’Esprit Saint », a-t-il insisté, priant pour que le témoignage de Cyrille et Méthode « nous stimule pour vivre cette diversité dans la communion ».

François a alors salué la participation de l’Église orthodoxe des terres tchèques et slovaques à la Commission mixte internationale pour le dialogue théologique entre l’Église catholique et l’Église orthodoxe.

Moscou souffle le chaud et le froid sur l’œcuménisme

« J’espère que cette commission, qui a adopté à Chieti en 2016 un document sur la relation entre primauté et conciliarité au premier millénaire, pourra continuer à approfondir le dialogue sur cette question », a souhaité le pape.

Cet encouragement du pape à l’approfondissement du dialogue œcuménique entre catholiques et orthodoxes intervient alors que le Patriarcat de Moscou, dont l’Église orthodoxe tchécoslovaque est historiquement proche, souffle le chaud et le froid sur les relations entre catholiques et orthodoxes.

Le métropolite Hilarion de Volokolamsk, responsable des relations extérieures du Patriarcat de Moscou, vient ainsi d’émettre des doutes sur une possible réconciliation entre catholiques et orthodoxes, quelques jours après que son patriarche s’est fait, lors d’un voyage en Albanie, l’avocat de l’unité des Églises chrétiennes dans la lutte contre le terrorisme.

Lire la suite sur : https://www.la-croix.com/Religion/Catholicisme/Pape/Le-pape-defend-unite-Eglises-diversite-2018-05-11-1200938255


Analyse d'alphaetoméga :


Il est à noter que lorsque La Croix affirme "le Patriarcat de Moscou, dont l’Église orthodoxe tchécoslovaque est historiquement proche, souffle le chaud et le froid sur les relations entre catholiques et orthodoxes."


et ensuite


"Le métropolite Hilarion de Volokolamsk, responsable des relations extérieures du Patriarcat de Moscou, vient ainsi d’émettre des doutes sur une possible réconciliation entre catholiques et orthodoxes, quelques jours après que son patriarche s’est fait, lors d’un voyage en Albanie, l’avocat de l’unité des Églises chrétiennes dans la lutte contre le terrorisme. "


Il ne s'agît ni d'une contradiction (une alliance autour d'une cause commune n'est pas synonyme de fusion entre ces deux entités) ni d'un désaccord entre le métropolite Hilarion de Volokolamsk et Le Patriarche Cyrille.

10 vues

© 2023.

Créé avec Wix.com

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - White Circle
  • Twitter - White Circle
  • YouTube - White Circle
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now