• Admin

Le M.Séraphin de Cythère appelle Bartholomée à cesser de communiquer avec les schismatiques

Mis à jour : 18 sept. 2018

Source


Et aussi à se repentir.


Analyse d'alphaomega:


Rappelons que toutes les autres Eglises Autocéphales sont contre cette initiative du Phanar. Pour une fois la Russie n'est pas seule.


De fait, cette décision d'envoyer deux exarques, l'un américain et l'autre canadien avec le soutien de l’ambassadeur américain à Kiev est un symbole fort et montre qui est à la manœuvre.

Comme l'explique Jean Francois colossimo, Constantinople est très proche de la diaspora grecque américaine, donc d'une source de financement vitale vu la situation du patriarcat en Turquie. Que le métropolite Séraphin se désolidarise du Phanar est révélateur de la crise actuelle et d'une différence fondamentale de vision du monde.


Le Patriarcat de Constantinople est donc seul , décide et agît seul selon les droits canons hérités de l'époque de son apogée. Telle une commission européenne supra nationale déconnectée du peuple.

S'il n'y a pas eu de débat c'est bien parce-que le Phanar savait par avance qu'il n'y aurait pas eu conciliarité avec les autres juridictions orthodoxes.


Rien d'étonnant donc, que Washington (l'OTAN) tire son épingle du jeu en donnant une dernière carte à jouer à l'Ukraine par l'utilisation d'un Phanar aux abois financièrement et en crise de légitimité à l'intérieur du monde orthodoxe*. En effet, la cohésion du peuple reste la priorité première du gouvernement de Porochenko, les chiffres parlent d'eux-même, il n'y a pas de croissance démographique dans le pays . Une recherche sommaire sur internet permet de voir que les Ukrainiens fuient la guerre et ne veulent pas combattre dans l'armée Ukrainienne comprenant que cette guerre n'est pas la leur.

Je ne suis pas prophète et prédire l'avenir d'un pays serait présomptueux, toutefois les signes sont assez flagrants pour dire que l'Ukraine est en voie de décomposition. économique et social pour le moment. Nous verrons si cette nouvelle église d'ukraine aura le charisme nécessaire pour ne pas recréer la situation estonienne, vu l'idéologie du gouvernement ukrainien j'en doute.


La Russie n'a qu'à attendre de voir la situation évoluer et c'est exactement pour cela que cette décision historique a été prise aussi rapidement (bien que les relations diplomatiques entre Kiev et Constantinople datent depuis plusieurs années).

Peut-être que l'erreur de l'église russe a été de ne pas participer au concile de crête, ce qui l'a privée d'une médiatisation mondiale et donc d'un regain de légitimité certain dans le camp occidental en s'affirmant comme église renaissante après 80 ans de bolchévisme.

Que Poutine n'ait pas condamné fermement le communisme a aussi joué, puisque la diaspora russe ne s'est pas entièrement reconnue dans ce nouveau pouvoir répondant à des prérogatives de politique intérieure prioritaires tel que la cohésion d'un territoire immense et de peuples aussi différents que variés.


*la volonté de Bartholomée de se rapprocher du Pape François a été contre productive et beaucoup de fidèles ne se sont pas reconnu dans cette initiative parfois trop insistante.





The Patriarchate of Constantinople’s persistence in granting autocephaly to Ukrainian schismatics has led to these sad and unfortunate results,” the Greek hierarch believes.

Kythira, Greece, September 17, 2018


His Eminence Metropolitan Seraphim of Kythira of the Greek Orthodox Church has appealed to His All-Holiness Ecumenical Patriarch Bartholomew, calling on him to cease his communication with Ukrainian schismatics and to thereby avoid the inevitable new schisms that Constantinople’s actions will cause, reports Romfea.

The metropolitan reminded the patriarch of the words of the holy hierarch St. John Chrysostom: “The sin of schism is not purged even by martyr’s blood,” calling on him to offer repentance for his actions.

“Now, for his own personal reasons, he is giving autocephaly to the schismatics of Ukraine and revising the sacred order and canonical Orthodox Archdiocese of Ukraine, which is recognized not only by the Russian Orthodox Church, but also by all other local Orthodox churches,” the hierarch’s document reads.

“Schismatics, as we know, are not the Church, and communion with them is forbidden by the Divine and holy canons and the Apostolic and Ecumenical Councils. Why then this persistence of the Ecumenical Patriarch Bartholomew in recognizing schismatics as an autocephalous Church? To provoke schisms and divisions in the one universal and Apostolic Church of Christ?” Met. Seraphim writes in his statement.

He noted that he was “deeply saddened” when he heard that the Moscow Patriarchate was ceasing commemoration of the Ecumenical Patriarch and concelebration with its bishops. He also reminded the Ecumenical Patriarch that until recently, he only recognized the canonical Church under His Beatitude Metropolitan Onuphry of Kiev and All Ukraine.

The Ecumenical Patriarchate sent two exarch bishops to Kiev recently, tasked with dealing with Ukraine’s two schismatic bodies to make a new body that it then plans to grant autocephaly to. The canonical Church in Ukraine and the Russian Church have strongly objected to this canonical infraction, and the Holy Synod of the Russian Orthodox Church resolved on Friday that His Holiness Patriarch Kirill of Moscow and All Russia would suspend commemoration of Pat. Bartholomew in the Liturgy, that Russian bishops would not serve with Constantinople bishops, and that the Russian Church is pulling out of any organizations chaired or co-chaired by hierarchs of the Ecumenical Patriarchate.

Lire la suite sur : http://orthochristian.com/115803.html



0 vue

© 2023.

Créé avec Wix.com

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - White Circle
  • Twitter - White Circle
  • YouTube - White Circle
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now