• Admin

La crise continue au sein du monde orthodoxe

Source



Depuis la décision du patriarche de Constantinople, Bartholomée 1er, le 11 octobre 2018, de reconnaître le patriarcat de Kiev comme « Eglise autocéphale », donc ne dépendant plus du patriarcat de Moscou, une crise s’est ouverte dans les pays orthodoxes. En témoigne la soudaine suppression de l’archevêché des Eglises orthodoxes russes en Europe occidentale, le 27 novembre 2018.


Issu de l’émigration russe blanche en Europe occidentale suite à la Révolution bolchevique de 1917, cet exarchat avait été reconnu comme « temporaire » par Constantinople en 1931, avant d’être élevé en 1999 au statut d’exarchat « permanent » par un tomos (décret) de l’actuel patriarche Bartholomée 1er. C’est cet acte qui a été révoqué par le « Saint Synode du Patriarcat œcuménique » réuni à Istanbul du 27 au 29 novembre dernier. 


L’archevêque Mgr Jean Renneteau a été, selon cath.ch, « complètement surpris par la décision » que le patriarche œcuménique Bartholomée lui a personnellement communiquée. Soixante-cinq paroisses, deux monastères et sept communautés monastiques sont concernés : en Allemagne, aux Pays-Bas, en Espagne, en Italie, en Belgique, en Scandinavie et bien sûr aussi en France. Les paroisses françaises se trouveront intégrées aux paroisses de la métropole orthodoxe grecque de France. 


« Je suis très étonné par cette décision », déclare Yves Hamant, professeur émérite des universités, cité par le quotidien La Croix. « Cela va être difficile à avaler pour les paroissiens de l’archevêché, qui célèbrent la liturgie en slavon, accordent une grande place aux laïcs, et sont très attachés à leur autonomie ». Comment expliquer une telle décision ? Selon la Fondation Pro Oriente de Vienne, Constantinople a cité comme raison les « nécessités pastorales et spirituelles actuelles ». « Les circonstances historiques ayant conduit à la création d’une telle structure au lendemain de la Révolution russe d’octobre 1917 (…) ont profondément évolué (…). La décision d’aujourd’hui a pour but de renforcer encore plus le lien des paroisses de tradition russe avec l’Eglise mère du Patriarcat de Constantinople ». 


Lire la suite sur : https://fsspx.news/fr/la-crise-continue-au-sein-du-monde-orthodoxe-43302

0 vue

© 2023.

Créé avec Wix.com

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - White Circle
  • Twitter - White Circle
  • YouTube - White Circle
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now