• Admin

L'idéologie au cœur des conflits dans les églises orthodoxes occidentales

Source



Victor ALEXANDROV, L’Archevêché à la croisée des chemin

Le 23 février, l’assemblée diocésaine va devoir faire un choix. Si l’assemblée confirme l’avis donné le 15 décembre par le clergé de l’Archevêché qui souhaite conserver l’intégrité de l’Archevêché, alors la décision devra être celle d’un passage dans une autre juridiction, et cette décision sera prise en fonction des différentes tendances en présence dans l’Archevêché. Il semble qu’il y ait, actuellement, deux tendances prédominantes exprimées.


Tout d’abord, il y a la tendance, minoritaire que l’on appellera « russe », pour aller vite. Cette tendance est composée de personnes qui considèrent la « russité » comme un élément important de leur appartenance à l’Église orthodoxe. Il y a assez peu de paroisses où cette tendance est majoritaire, mais ce courant dispose néanmoins de moyens de communication et de persuasion non négligeables. Dans l’intervalle de temps qui  nous sépare de l’Assemblée générale, ils seront, bien sûr, activement soutenus de l’extérieur, par la propagande de Moscou (qui consistera à dire que l’on doit accorder sa confiance à Moscou, et qu’il n’y a tout simplement pas d’autre issue pour l’Archevêché.


L’autre tendance peut être désignée comme celle de l’orthodoxie européenne locale (et ce courant comporte en son sein de nombreux descendants de l’émigration russe). Ils voient dans l’Archevêché avant tout une Église Orthodoxe enracinée en Europe occidentale et tiennent aux traditions héritées du concile de Moscou de 1917-1918 et aux enseignement de l’École théologique de Paris parce que cet héritage correspond à leur vison d’une orthodoxie compatible avec la vie en Europe Occidentale.


Cette tendance est majoritaire principalement dans les paroisses multinationales des grandes villes. Je pense que cette tendance prédomine et qu’elle dispose de quelques meneurs qui sont capables d’exprimer leur position de manière articulée et prêts à se battre pour cette position.

Entre les deux tendances, comme entre deux pôles, bien sûr, il y a des fidèles et des paroisses qui se contenteront de suivre ceux qui parviendront à les convaincre. La décision du 23 février 2019 dépendra fortement de la capacité des représentants et meneurs de ces deux tendances à argumenter leur position.

Si l’Archevêché survit à cette crise nouvelle crise, il devra en tirer les leçons et réfléchir à la définition de sa mission, à la manière de se renforcer pour résister aux vents délétères qui soufflent vers lui en provenance des capitales de l’Orthodoxie Mondiale.


Lire l'intégralité de l'article sur : https://archeveche.blogspot.com/2019/01/victor-alexandrov-larcheveche-la.html?fbclid=IwAR2BB9CxXyx4pPGApIPD7sOBiM0v_lKYQOCUEXExGpztt6wFNguiKnj7UWQ

36 vues

© 2023.

Créé avec Wix.com

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - White Circle
  • Twitter - White Circle
  • YouTube - White Circle
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now