• Admin

L'Eglise roumaine n'a pas reconnu l'église orthodoxe ukrainienne schismatique

Epiphane n'est pas soutenu en Roumanie.




Les fonctionnaires de « l'église orthodoxe ukrainienne et leur soutien médiatique ont été éblouis par le message inattendu, mais tellement désiré, de leurs partisans. Un certain nombre de publications ont publié des nouvelles sur la prétendue reconnaissance d’Epiphane de « l’église orthodoxe ukrainienne [Православная церковь Украины] »schismatique par l'Eglise orthodoxe roumaine. Des faux similaires ont déjà fait leur apparition. Rappelons que la nouvelle organisation religieuse a été reconnue par deux églises orthodoxes, à l'exception du patriarcat de Constantinople – la Grèce et Alexandrie.


De quoi s'agissait-il ?


Deux publications - Interfax et Portal-Credo.ru - ont publié la nouvelle selon laquelle "le Patriarcat roumain avait reconnu l'autocéphalie de « l’église orthodoxe ukrainienne » [schismatique]. En tout cas, cela ressortait clairement du titre, et le texte lui-même indiquait que "lors de sa dernière réunion (le Synode du Patriarcat roumain), est parvenu à la conclusion qu'il "était initialement d'accord avec la disposition relative à l'autocéphalie, mais qu'un consensus doit être atteint entre le Patriarcat œcuménique et le Patriarcat de Moscou. »

Les deux publications l'ont publié en référence à Romfea, qui est proche de Constantinople et sert essentiellement les intérêts du patriarcat de Constantinople. Romfea a en effet publié la nouvelle, voici son texte - "Le Saint Synode de l'Eglise roumaine a d'abord approuvé la disposition sur l'autocéphalie, mais a souligné qu'un consensus doit être atteint entre le Patriarcat œcuménique et le Patriarcat de Moscou".


Romfea" renvoie directement au site web du Patriarcat roumain.


Qu’en était-il en réalité.


En cliquant sur le lien, nous constatons que la formulation du synode, pour ne pas dire plus, a été tronquée.


"En outre, le Saint Synode a spécifié qu'il était d'accord avec l’octroi de l'autocéphalie à l'ensemble de l'Eglise orthodoxe d'Ukraine (pas seulement à une partie), mais cela ne peut être réalisé que par une compréhension mutuelle entre le patriarcat œcuménique, le Patriarcat de Moscou et le consensus de tous les orthodoxes" - c'est ce que les évêques orthodoxes roumains ont décidé.


Ainsi, l'information du site web du Patriarcat de Roumanie a été déformée par le pro-Constantinople "Romfea", et de là, elle est entrée dans les médias, qui n'ont pas vérifié le texte et l'ont publié, commençant à célébrer "une autre victoire de l'autocéphalie ukrainienne". En d'autres termes, la déclaration innocente des évêques roumains du point de vue du droit canonique de l'Église est absolument fausse et interprétée de manière manipulatrice comme une reconnaissance du statut autocéphale des partisans du métropolite Épiphane. Finalement, "Romfea" a corrigé l'erreur - les journalistes ont supprimé les fausses nouvelles. Mais, comme on dit, il en est resté quelque chose.


Pourquoi cela s'est-il produit ?


Tout d'abord, après la défaite du président Porochenko à l’origine du tomos, aux élections ukrainiennes et l'arrivée au pouvoir de Zelensky, « l’église autocéphale schismatique » et le projet ukrainien d'autocéphalie sont passés au second plan dans la conscience du public. Sans le rayonnement des tours de propagande des mass media de Porochenko, l'hystérie et la joie autour du tomos et de la nouvelle organisation de « l'église » se sont aussitôt calmées. Il y a eu moins de captures de temples de l'Eglise orthodoxe d’Ukraine canonique par les partisans d'ultra-droite de « l’église orthodoxe ukrainienne » [schismatique].


Lire la suite sur : https://orthodoxologie.blogspot.com/2020/02/leglise-roumaine-na-pas-reconnu-leglise.html?fbclid=IwAR1BHZmdeqvnPzjmxrn8ql2S6jv0P7w0Sik5TrdX6W3Q1AccGkJz4PWvaPI

0 vue

© 2023.

Créé avec Wix.com

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - White Circle
  • Twitter - White Circle
  • YouTube - White Circle
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now