• Admin

L’échange de territoires entre le Kosovo et la Serbie, sujet complexe et risqué

Source




Evoqué cet été par les présidents kosovar et serbe, ainsi que par un proche de Donald Trump, le projet de redélimiter les frontières dans l’ouest des Balkans est présenté comme une solution de stabilité après vingt ans de conflits gelés. Mosaïques ethniques, infrastructures cruciales, lieux culturels sont autant d’obstacles au projet de redéfinition des frontières entre le Kosovo et la Serbie.


Côté kosovar, quatre municipalités à majorité serbe sont hors de contrôle.

Le nord du Kosovo est devenu une zone de non-droit en proie aux mafias. Les habitants ne paient ni leurs impôts ni leurs factures d’électricité. Lors d’un référendum, en 2012, ayant mobilisé 35 000 personnes, les électeurs ont refusé à 99,7% la légitimité de l’Etat kosovar.


Côté serbe, la vallée de Presevo, défie le pouvoir central

Un référendum illégal sur le rattachement au Kosovo, alors région autonome, a eu lieu en 1992 : 95 % des 47 000 votants se sont prononcés en sa faveur. Une guérilla albanaise a été active dans les trois régions jusqu’en 2001, date à laquelle un accord a mis fin aux affrontements.


Lire l'intégralité de l'article avec les cartographies ici : https://www.lemonde.fr/international/visuel/2018/12/14/l-echange-de-territoires-entre-le-kosovo-et-la-serbie-sujet-complexe-et-risque_5397613_3210.html

0 vue

© 2023.

Créé avec Wix.com

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - White Circle
  • Twitter - White Circle
  • YouTube - White Circle
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now