• Admin

Ilham Aliev se paie l’Église russe pour moins de trente deniers

Source


La nouvelle a été abondamment relayée par tous les media azéris. Le lundi 8 novembre, toutes les églises orthodoxes russes du pays ont organisé des offices d’action de grâce à l’occasion de la « Victoire de l’Azerbaïdjan sur les agresseurs arméniens ».

Le communiqué suivant a été diffusé à cette occasion par l’archiprêtre Constantin Pominov, porte-parole du diocèse de l’Église russe : « Aujourd’hui, nous organisons un service d’action de grâces pour remercier Dieu de nous avoir donné la victoire, pour le fait que sous la direction du commandant suprême Ilham Aliev, notre armée a pu restaurer l’intégrité territoriale de l’Azerbaïdjan et reprendre nos terres occupées ».


Le 27 septembre, l’agence de presse azerbaïdjanaise « Trend » de Bakou publiait le texte d’une entrevue avec ce même archiprêtre Constantin Pominov. L’article était intégralement consacré à la « Guerre des 44 jours ».

Voici, tout spécialement traduit pour « ses frères arméniens », un florilège de ses déclarations :

L’union du pouvoir et du peuple est devenue l’un des principaux facteurs de la victoire de l’Azerbaïdjan dans la « Deuxième guerre du Karabakh des 44 jours » [septembre -novembre 2020]. Le 27 septembre, à l’occasion de la « Journée du Souvenir », toutes les églises d’Azerbaïdjan, dans les villes de Bakou, Gandja, Sumgaït et Khachmaz, ont honoré la mémoire des participants à la guerre qui ont sacrifié leurs vies pour libérer le pays de l’occupation arménienne.


La victoire obtenue à l’issue de la « Deuxième guerre du Karabakh » est un événement très heureux puisque que l’Azerbaïdjan a restauré son intégrité territoriale. Mais elle reflète également l’affliction causée par les pertes humaines, car de jeunes officiers et de jeunes soldats sont morts en donnant leur vie pour leur patrie. Mais cet exploit n’a pas été vain car l’Azerbaïdjan a reconquis le Karabakh. Leur sacrifice a permis à l’Azerbaïdjan de reprendre possession de ses terres ancestrales. Le pays connaitra un avenir radieux, et, bien évidemment, nous prions pour le repos de leurs âmes ».

La nationalité ou la religion de ces personnes nous importe peu, car les Évangiles proclament « qu’il n’y a pas plus grand amour que de donner sa vie pour son prochain ». Ces héros ont non seulement donné leurs vies pour leurs prochain, leurs amis, mais aussi pour tous les citoyens du pays, pour leur terre et leur patrie.


- Depuis l’indépendance de l’Azerbaïdjan, il n’y a eu aucun conflit interethnique ou interconfessionnel [dans le pays]. L’Azerbaïdjan vit en paix. Le pays connait une atmosphère d’amitié et de bon voisinage entre les représentants de toutes les nationalités et de toutes les religions. Au plan étatique et spirituel, il existe de très bonnes relations entre toutes les communautés du pays.

Nous nous souvenons tous parfaitement comment il y a un an, tous les citoyens, indépendamment de leur nationalité et de leur religion, se sont levés pour défendre leur terre natale contre les agresseurs. Il y avait d’interminables listes de volontaires dans les bureaux d’enrôlement militaire. Les soldats de l’armée azerbaïdjanaise ont combattu jusqu’à la dernière goutte de leur sang en défendant leur terre natale.


Lire la suite sur : https://www.armenews.com/spip.php?page=article&id_article=85889




57 vues0 commentaire