• Admin

Frère Jean, ex-photographe de mode devenu moine orthodoxe dans les Cévennes

Source


Ex-photographe de mode, le Français Gérard Gascuel a radicalement changé de vie et fondé un ermitage orthodoxe en Lozère: «On ne devient pas moine parce qu'on n'aime pas le monde mais parce qu'on a envie de faire de sa vie une oeuvre d'art». Au bout d'une route escarpée menant à un promontoire rocheux surplombant la vallée du Gardon, à Saint-Julien-des-Points, dans le massif des Cévennes, Frère Jean, 73 ans, barbe blanche et tenue noire, accueille les visiteurs au «skite» (petit monastère) de Sainte-Foy avec un mélange de bagout et de sévérité. La sobriété des pierres et lauzes de schiste de l'ancien prieuré bénédictin du XVIe siècle entouré de forêt et de cultures en terrasses contraste avec l'éclat des ocres, rouges et bleus des icônes et fresques auréolées de poudre d'or de la chapelle orthodoxe, qui dépend désormais de l'archevêché russe en Europe occidentale. Ordonné prêtre en 2006, Frère Jean célèbre un office, le 29 juillet 2020 à Saint-Julien-des-Points / AFP

Ordonné prêtre en 2006, Frère Jean célèbre les offices mais mitonne aussi de succulents repas à partir de produits du potager et du verger biologiques. Pèlerins, invités et moines partagent caviar de courgette, ratatouille, gratin de courge au haddock et compote de pomme verte à la fleur d'oranger sur une longue table en bois, dans la salle voûtée ornée d'une fresque représentant la Cène, le dernier repas du Christ avec ses apôtres. - La photo, «écriture de lumière» - Habitué des chroniques gastronomiques, ayant publié des livres de photos et de recettes, Frère Jean, assure que «la cuisine est une prière, un art de vivre et de partager qui jaillit du coeur», la photo «une écriture de lumière» et le potager «une façon de cultiver ses terres intérieures». Frère Jean cuisine les tomates du jardin au «skite», le 29 juillet 2020 à Saint-Julien-des-Points / AFP «C'est un personnage au parcours unique, à la créativité débordante!», commente Guy Benoît, l'ancien maire du village voisin de Sainte-Cécile d'Andorge (Gard), qui se souvient de «repas mémorables» au «skite» de Sainte-Foy. Le lieu accueille des pèlerins lambda en souffrance mais aussi des célébrités venues se ressourcer et créer --chefs étoilés, artistes, vignerons, savants, philosophes...dont les noms ne sont pas dévoilés. Né en 1947 dans une famille cévenole comprenant «des pasteurs et des curés», Gérard Gascuel se passionne pour la photo et plus particulièrement «la métamorphose des visages» lors de son service militaire, après avoir vu un général «devenu soudainement tout timide devant l'appareil et cherchant à dissimuler son double menton».

Lire la suite sur : https://www.la-croix.com/Frere-Jean-photographe-mode-devenu-moine-orthodoxe-Cevennes-2020-08-07-1301108156

33 vues

© 2023.

Créé avec Wix.com

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - White Circle
  • Twitter - White Circle
  • YouTube - White Circle
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now