• Admin

En Ukraine, l'Eglise est un slogan de campagne pour le président Porochenko

Source



Sur certaines de ses affiches électorales collées dans les rues de Lviv, dans l'ouest de l'Ukraine, le président Petro Porochenko tient le décret créant une Eglise indépendante de la tutelle de Moscou. D'autres comportent simplement le slogan: "Armée! Langage! Foi!"


Petro Porochenko, critiqué pour l'échec de la lutte anticorruption et éclaboussé par un scandale de contrebande dans l'armée, fait face à une bataille ardue pour espérer décrocher un second mandat à l'issue de la présidentielle, dont le premier tour a lieu le 31 mars.


Il peut, en revanche, compter sur le soutien d'une partie des fidèles orthodoxes, comme Serguiï, soldat rencontré à la sortie d'une cathédrale de Lviv, qui loue le président pour avoir obtenu la reconnaissance par Constantinople d'une nouvelle Eglise: "Porochenko a fait ce qu'il fallait".

Faute de progrès tangibles dans l'amélioration du niveau de vie des Ukrainiens ou dans la résolution du conflit avec les séparatistes prorusses dans l'Est, ce succès religieux est devenu un argument clé de campagne de M. Porochenko, arrivé au pouvoir en 2014 après un soulèvement pro-européen à Kiev.


Pendant plus de 300 ans, l'Ukraine se trouvait sous la tutelle spirituelle de la Russie. L'année dernière, elle s'est vue accorder par Constantinople sa propre Eglise indépendante, qui rassemble le Patriarcat de Kiev, autoproclamé en 1992, et la minuscule Eglise dite autocéphale.

Le Patriarcat de Moscou, qui dispose encore du plus grand nombre de paroisses en Ukraine même si certaines d'elles ont commencé à rejoindre la nouvelle Eglise, a refusé de s'associer à celle-ci et dénoncé un "schisme".


"Dieu est Un. Dieu n'est ni Russe, ni Ukrainien", philosophe Serguiï, tout en reconnaissant que la nouvelle Eglise est un élément majeur de son soutien pour Petro Porochenko: "S'il n'est plus président, je ne me battrai plus pour l'Ukraine".


Une autre fidèle se montre plus sarcastique. "Porochenko voulait sa place dans l'Histoire et il va l'avoir", constate cette femme, qui refuse de donner son nom. "Tout ce qu'il fait, c'est pour l'élection. Tout ce qu'il veut, c'est être réélu. Mais il ne faut pas nous forcer."


Lire la suite sur : https://www.boursorama.com/actualite-economique/actualites/en-ukraine-l-eglise-est-un-slogan-de-campagne-pour-le-president-porochenko-b8fe22d83a8c44d5933a8d084eb640fe

24 vues

© 2023.

Créé avec Wix.com

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - White Circle
  • Twitter - White Circle
  • YouTube - White Circle
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now