• Admin

En Grèce, un évêque orthodoxe accusé d’homophobie relaxé

Source


Malo Tresca (avec AFP) , le 16/03/2018 à 14h37


Évêque grec-orthodoxe de Kalavryta, dans le Péloponnèse, Mgr Amvrosios comparaissait devant le tribunal d’Aigion pour avoir notamment qualifié les homosexuels de « lie de la société », dans une lettre adressée en 2015 à ses fidèles.

Dans un pays où l’Église, non séparée de l’État, jouit d’une forte influence, il a finalement été relaxé, jeudi 15 mars, au terme d’un procès très médiatisé.

Le verdict est tombé à l’issue de dix heures d’audience, au terme d’un procès très médiatisé dans le pays. Accusé d’avoir qualifié, dans une lettre adressée en 2015 à ses fidèles, les homosexuels de « lie de la société » et d’avoir appelé à « leur cracher dessus » ou encore à les « noircir (de coups) », Mgr Amvrosios (de son vrai nom Athanassios Lenis), évêque grec-orthodoxe du Kalavryta, dans le Péloponnèse, comparaissait jeudi 15 mars pour « incitation publique à la violence » et pour « abus des fonctions ecclésiastiques ». Il a finalement été relaxé.

Chargé de l’instruction, le tribunal d’Aigion, au nord du Péloponnèse, a estimé que ses propos, alors en réaction à un projet de loi étendant aux homosexuels le pacte d’union civile, jusque-là explicitement réservé, dans le pays, aux hétérosexuels (1), ne visaient pas les homosexuels, mais les responsables politiques, et ne constituaient pas « un appel à la violence ».

Lire la suite sur : https://www.la-croix.com/Religion/Orthodoxie/En-Grece-eveque-orthodoxe-accuse-dhomophobie-relaxe-2018-03-16-1200921370



0 vue

© 2023.

Créé avec Wix.com

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - White Circle
  • Twitter - White Circle
  • YouTube - White Circle
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now