• Admin

En Géorgie, l'indépendance de l'Eglise ukrainienne échauffe les esprits

Source


La reconnaissance de l’indépendance de l’Eglise ukrainienne par le Patriarcat de Constantinople ne cesse de créer des remous dans le monde orthodoxe, alors que la Russie ne décolère pas, voyant l’Ukraine s’affranchir de sa tutelle religieuse. Ces remous sont sensibles en Géorgie par exemple, où l’Eglise orthodoxe nationale est pour le moins embarrassée.


L’embarras en Géorgie a éclaté le 27 décembre par l’incapacité du Saint-Synode de l’Eglise géorgienne de prendre position sur l’autocéphalie de l’Eglise ukrainienne. Ce qui a filtré de la « réunion » est que les clercs géorgiens sont divisés sur cette question et qu’ils statueront sur le sujet en janvier, après la remise du « tomos », le certificat d’autocéphalie, par le patriarcat de Constantinople au chef de l’église ukrainienne.


Quand la politique prend le pas sur le religieux


Cette incapacité à prendre position répond à une logique politique puisque du point de vue purement religieux, il n’y a guère de raison de s’opposer à l’autocéphalie de l’Eglise ukrainienne. Il semblerait qu’il y ait deux raisons principales qui font qu’ils ne parviennent pas à décider.

La première est que l’Eglise géorgienne est très influencée politiquement par la Russie. Bien des évêques et métropolites sont prorusses et alignés sur la position du patriarcat de Moscou, où ils ont parfois étudié. La Russie étant perçue par eux comme celle qui défend le monde orthodoxe contre l’occident libéral, catholique, forcément décadent.


Lire la suite sur : http://www.rfi.fr/emission/20190102-georgie-independance-eglise-ukrainienne-echauffe-esprits


16 vues

© 2023.

Créé avec Wix.com

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - White Circle
  • Twitter - White Circle
  • YouTube - White Circle
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now